Le dartmoor pony

Vous avez lu mon article  Darcy & me? Si oui, vous savez que je m’occupe actuellement d’un poney Dartmoor de 7 ans : Darcy. Et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’écrire un article sur ce poney dont tout le monde raffole.

Généralités :
Le poney Dartmoor est originaire du Devon, région au sud ouest de l’Angleterre qui lui a donné son nom et sa remarquable rusticité. C’est un poney très « authentique ».

Côté morphologie, il toise environ 1,30m au garrot. Une petite tête, large et bien typée avec de très petites oreilles, de grands yeux et une crinière bien touffue. Le poney Dartmoor a un dos court et une arrière-main très musclée, des membres à forte ossature, une queue fournie et haut placée, des allures carrées et énergiques. Ils sont souvent bai ou bai brun.

20161217_114104

La race Dartmoor est très populaire et suscite un grand engouement pour ses aptitudes sportives. La passion qu’il suscite, l’affection que les passionnés lui portent, le désigne comme le poney idéal. Il est synonyme de sûreté pour toute la famille.

C’est un poney d’école, polyvalent et bon dans les différentes disciplines.

Il est intelligent et vif avec un caractère bien trempé. Il est volontaire même s’il peut paraître un peu feignant au premier abord (je parle pour le mien). De nature calme et plutôt « câlin », il est manipulable facilement.

En France comme en Angleterre, ce poney est victime de son succès. Tout le monde l’adore!

Et Darcy ?  
Darcy répond globalement aux critères cités ci-dessus. Il est de pure race Dartmoor, vit au pré toute l’année (sauf l’hiver où il passe la nuit au box) et il est effectivement très rustique. Il doit être un tout petit peu plus grand que les 1,30m annoncé précédemment, cela me permet de le monter sans problème (je mesure 1,70m). Il a été castré tardivement ce qui a un peu chamboulé sa morphologie. Darcy est un peu plus rond que la normale, mais je veille à ce qu’il retrouve la ligne d’ici cet été.
Darcy est bai avec deux petites balzanes sur ses deux postérieurs, une crinière aussi longue qu’épaisse je me demande parfois s’il n’a pas des origines espagnoles cachées sous son toupet. Contrairement au descriptif, Darcy n’est pas très sportif mais il est volontaire. Même s’il rechigne dès que je lui mets une selle sur le dos et qu’il ralentit à quelques mètres de la carrière une fois dedans, il travaille bien. Il saute, je ne mets pas la barre trop haut étant donné qu’il a du mal à galoper longtemps pour le moment. De temps en temps pour le défouler (et il adore) on se fait des petits challenges.

C’est un poney calme, cela reste un cheval avec des réactions naturelles donc comme nous il peut-être un peu énervé, plus vif ou tout mou en fonction de son humeur du jour. Je le travaille beaucoup à pied et en extérieur, le but n’est pas de la dégoûter ni de lui en faire baver. Pour le moment, nos séances sont courtes entre 20-30 minutes au pas et au trot sur les bases du horsemanship sur un parcours de trail. Je le travaille dans une carrière un peu profonde avec pas mal de sable du coup cela lui permet de se remuscler petit à petit.


Trail? Késako?
Le Trail est issu de la nécessité de se déplacer en terrain varié et comprend les obstacles qui figurent les difficultés rencontrés dans la nature.
Dans cette épreuve la performance du cheval aux obstacles est jugée individuellement. Le parcours doit mettre en valeur les qualités demandées à un cheval d’extérieur: franchise, habileté, qualité et constance de l’attitude, des allures et équilibre.


L’idée est d’observer ses déplacements. Pour cela, on fait des séances ludiques pour ne pas qu’on s’ennuie. Par la même occasion, cela nous permet de réviser quelques bases. J’essaie de l’assouplir car il a une tension au niveau de l’encolure plus prononcée du coté droit, il est très difficile de lui faire faire l’exercice du nez à la botte à droite. J’ai récemment changé de mors on verra ce que cela donne.

Nous en sommes au stade du respect et de la confiance. Il doit comprendre qu’il n’a rien à faire dans mon espace vital et que je suis le dominant dès que j’ouvre la porte du pré. Il a encore un peu de mal à « fuir » lorsque je demande un déplacement de hanches, mais ça viendra. Darcy est un poney d’attelage, il répond très bien à la voix ce qui est un gros atout pour lui faire comprendre les exercices de transitions ou pour calmer le jeu quand il s’impatiente. Le reculer est en cours d’apprentissage, il sait faire mais ne réagit pas beaucoup. Il lui faut un peu d’entrainement de manière à ce que l’exercice devienne plus facile. Une fois que ces bases seront acquises, je me lancerais à l’étape suivante : l’apprentissage à cheval.

Pourquoi le respect est important avant de passer aux exercices montés ? Si votre cheval ne vous respecte pas lorsque vous êtes à pied, je vous laisse imaginer ce que ça donnera à cheval : rien de bon. Pour savoir quand il dépasse les bornes, il faut s’intéresser et se renseigner a minima sur les chevaux, leurs mœurs, leurs comportements. Ce n’est pas très difficile à repérer. Votre cheval vous embarque à la sortie du pré ? Votre cheval vous dépasse constamment lorsqu’il est en licol ? Votre cheval se gratte sur vous ? Ou encore, votre cheval refuse de bouger alors que vous lui demandez ? Plus de doutes, votre cheval ne vous accorde aucun respect.
Entre nous, combien de fois cela vous est arrivé ? Quelques fois, je vous l’accorde les signes sont à peine visibles, partez du principe que si vous ne lui avez pas demandé ou que si vous ne l’avez pas autorisé à faire ce qu’il est en train de faire c’est qu’il se contrefiche de votre avis et se place en dominant dans votre relation. Parfois, par le manque d’expérience ou par timidité, vous hésitez à le réprimander par peur de mal faire ou faire mal. Sachez que le jour où il aura décidé de vous mordre parce que vous aurez (selon lui) mis trop de temps à lui donner sa pomme, il sera trop tard. Le temps de réaction entre la bêtise et l’action doit être très bref, après quoi il sera trop tard pour agir. Laissez-lui un temps de réflexion après un exercice ou une réprimande.

Pour finir, je recommande à toutes les personnes qui hésitent entre un shetland et un poney, d’acheter un Dartmoor. C’est la combinaison parfaite pour vous faire plaisir en famille sans vous faire peur. Ne vous faites pas avoir par son faciès d’ange, n’oubliez pas qu’on ne choisit pas un cheval parce qu’il est « mignon » ou « trop beau ».

Darcy est un bon petit cheval aussi têtu que moi, il m’aide à me remettre en question. Lisez mon article «miroir miroir » pour en savoir plus. Assez flippant mais très intéressant.

20161217_114031

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s