C’est qui Manon ?

Qui suis-je ? A défaut de me connaître pour de vrai, vous trouverez dans ce post plus d’infos sur mes expériences, mes études et mon boulot.

L’enfance
Tout a commencé dans le 77 chez ma grand-mère qui habite une maison collée aux écuries. Comme un avenir tout tracé…Ou presque ! J’étais la seule de la famille à aimer les chevaux jusqu’à ce que ma nièce de 9 ans me rattrape.

J’ai eu la chance d’avoir des parents qui avaient les moyens de me payer des leçons d’équitation. J’ai commencé à monter à cheval à l’âge de 6 ans en Normandie.
J’ai tout appris avec Pétrouchka, la ponette qui tape, Crin blanc le poney qui me paraissait super haut, Kouki le double poney que tout le monde détestait et que je montais souvent. 20 ans après les souvenirs restent:

  • Les parties de baby foot pendant les pauses goûter dans le club house
  • Regarder les “grands” monter et être  impressionnée
  • Vouloir absolument essayer toutes les paires de mini-chaps qui trainent pour faire comme les “grands”, alors que toi tu as des bottes décath’ en caoutchouc noir
  • La soirée Halloween où il y a LE garçon que tu trouves trop beau du haut de tes 8 ans
  • Les oies et les chiens qui te courent après lorsque tu arrives au club

L’adolescence – Le cheval c’est mon dada
J’ai passé de nombreux étés en Normandie à faire des colos orientées équitation. C’est là-bas que j’ai passé mes galops.
Les souvenirs de Conches:

  • Réserver les deux dernières semaines du mois d’août pour retrouver les copines
  • Avoir coûte que coûte le dortoir du clocher
  • Faire des escapades nocturnes pour aller voir les garçons
  • Le bivouac, les marshmallow fondus, les feux de camp, les baignades dans l’Iton…
  • Ta jument préférée (Nutella), tu pleures dès que quelqu’un d’autres est dessus

J’ai traversé une période”difficile” au collège : mes résultats en maths n’étaient pas bons ce qui m’a valu d’être privée de cheval.

Faire du cheval, ça se mérite !

Puis à 16 ans, Sans Club Fixe, j’ai découvert l’équitation western au Top Ten Ranch chez Pascal Valentin.  J’ai essayé et me voilà passionnée par cette équitation différente de ce que j’avais pu connaître jusque là. Plus fun, plus détendue et une approche qui me convient à 100%.

Les études
J’ai longtemps hésité entre faire un lycée agricole ou un lycée général. Passionnée au point de vouloir en faire mon métier, j’ai réfléchi puis je me suis orientée vers un baccalauréat littéraire – sage décision.
Les +:

  • Avoir un bac général permet de se réorienter plus facilement
  • C’est “safe”et mieux reconnu
  • Cela permet d’avoir une vie “normale” c’est à dire des weekend, des vacances et une paye correcte

J’ai fait un BTS, une licence et un Master en communication à Paris. Diplômée, toutes mes dents, un boulot en poche  – presque trop facile. J’ai acquis de bonnes expériences pendant mes stages et mes années en alternance, ce qui m’a permis d’avoir un bon bagage et d’appréhender sereinement mon projet professionnel.

Les jobs
J’ai travaillé dans des entreprises telles que L’Oréal, Ricoh, Bristol Myers-Squibb et EDF. Je suis spécialisée en communication interne avec une portée digitale. Je privilégie et valorise le volontariat :

  • J’ai participé aux Jeux Équestres Mondiaux qui se déroulaient à Caen en 2014 en tant que community manager – principalement pour couvrir les compétitions d’équitation western et de voltige
  • Je vais démarrer prochainement en tant que chargée de communication à la British Horse Society (la FFE UK).

Ces expériences m’ont servi à découvrir de nouvelles méthodes de travail et d’approfondir mes compétences.

Mon métier : chargé de communication interne ?
Au sein d’une entreprise, le chargé de communication interne est la “courroie de transmission” entre la direction et les collaborateurs.

Rôle :

  • Informer et rassembler en rédigeant des contenus via un journal, un intranet, une enquête d’opinion interne, un séminaire, un événement
  • Définir et déployer une stratégie de communication pour supporter l’engagement des collaborateurs
  • Motiver en organisant des événements internes, team building
  • Partager une culture d’entreprise

Profil:

  • Dynamisme
  • Être à l’écoute
  • Curiosité
  • Bon relationnel
  • Attrait pour les médias, réseaux sociaux et nouvelles technologies
  • Créativité
  • Rigueur
  • Sens de l’analyse

J’adore mon travail et vive la com’ !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s