T’as quel galooop?

Qui n’a jamais répondu à cette question ? L’examen du Galop qu’il soit en équitation classique ou western est toujours une source de stress pour les cavaliers… Calmez-vous votre vie ne dépend pas de votre niveau ou de vos galops !

En France, on nomme Galop un diplôme fédéral d’équitation délivré par la Fédération Française d’Équitation qui atteste d’un certain niveau équestre du cavalier. Il existe plusieurs spécialités comme le galop western, le galop pleine nature etc.

Les galops permettent aux cavaliers d’améliorer leurs connaissances sur le monde cheval ainsi que sur les différentes disciplines et sur le cheval lui-même. Les galops leur permettent d’accéder à la compétition et d’exercer les métiers du milieu équestre tels que moniteur d’équitation, entraîneur etc.

Focus sur le galop équitation western !

Pour les galops 1, 2 et 3 d’Équitation Western, la tenue d’équitation est libre mais il est conseillé d’adopter un harnachement western.

Pour les galops 4, 5, 6 et 7 d’Équitation Western, les cavaliers doivent être en tenue et harnachement western. A partir du galop 6, le port des éperons et l’utilisation du mors de bride sont obligatoires.

giphy

A chaque niveau correspond un degré d’apprentissage. Du galop 1 à 3, le cavalier doit se familiariser petit à petit avec le cheval à savoir : le panser, brider et seller sa monture, vérifier l’état général de sa monture et lui avoir ajusté son harnachement, amener sa monture en main dans le manège et être capable de déplacer et diriger sa monture aux trois allures. La tenue des rênes se fait à deux mains jusqu’au galop 5.

A partir du galop 4 au galop 7, le cavalier possédant une bonne connaissance de l’entretien, des besoins, de la locomotion et du comportement de sa monture, doit être capable de présenter correctement son cheval en main (showmanship), être autonome aux trois allures et capable de présenter un parcours d’équitation western (western horsemanship). Pour le galop 5, on vous demandera de faire la détente de votre monture, d’être capable d’effectuer un parcours d’obstacles (trail), comprenant les difficultés et les obstacles compris dans les épreuves club du règlement spécifique des compétitions western de la Fédération. Il doit être capable, en tenue des rênes à une main, de conduire sa monture aux trois allures. Le programme du galop 6 comprend un parcours de western horsemanship comprenant des difficultés des galops 1 à 6, et un parcours de trail, comprenant les difficultés et obstacles prévus dans le règlement spécifique des compétitions western de la Fédération. Quant au galop 7, le cavalier doit être capable d’effectuer un parcours d’équitation western (versatile), comprenant les difficultés des galops 1 à 7, et se basant sur le règlement spécifique des compétitions western de la Fédération. Et pour terminer, être capable d’effectuer, rênes tenues à une main, un parcours de western pleasure.

Contrairement aux galops d’équitation classique, le programme western est beaucoup plus poussé et plus « intéressant » dans le sens où l’on vous demande d’avoir plus de connaissances techniques et utiles comme par exemple : de savoir poser des bandes de repos/travail, d’avoir des connaissances sur les soins préventifs et d’urgence, d’embarquer et débarquer un cheval, faire des appuyers, galoper à faux, contrôler et travailler un cheval dans un rond de longe, reconnaître les allures défectueuses et faire des changements de pied.

Alors le western ne vous branche toujours pas ?

giphy2

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s